Accueil Vinoculture oenotourisme Les vignes réboussières- 28 novembre 2021

Les vignes réboussières- 28 novembre 2021

425
IMG-20211128-WA0075

20211128_125502IMG-20211128-WA0036IMG-20211128-WA0070IMG-20211128-WA0038

Fin novembre 2021 – Saint-Ambroix - Domaine de Berguerolles. Température 8°C, ressentie 6°C : bonnet, écharpe, gros pull, blouson d’hiver, gants, chaussures de marche : un attirail de station de ski pour vivre au chaud cette 6ème édition des vignes réboussières. Ce n’était pas de trop ! L’idée de cette balade en fin d’automne pourrait paraître saugrenue mais dès fois il n’y a pas le choix ! Déjà trop de dates ajournées, covid, épisode cévenol comme calamités avaient fait leur effet, ce 28 novembre sonnait tel un « maintenant ou jamais ». Alors même si les rouges dégustés furent trop frais, il faut saluer la ténacité des vignerons réboussiers et leur volonté de « faire » malgré les obstacles.  Et ils ont eu raison ! Finalement, les blancs, eux, étaient servis à bonne température. Nous avons passé une belle journée dans les vignes, non loin des berges de la Cèze, à déguster les vins de nos belles Cévennes.

IMG-20211128-WA0041IMG-20211128-WA0099IMG-20211128-WA0076IMG-20211128-WA0074

La participation a été plus faible que d’habitude, la jauge maximale des 600 participants n’a pas été atteinte. Nous étions, peut être 400. Nous partîmes à 13h00 et revînmes à 17h00. 4 heures de déambulation, à la rencontre de 13 vigneronnes et vignerons, des têtes plus ou moins connues, des  découvertes, et quelques sérigraphies et sculptures exposées au gré du circuit emprunté. Belles idées de FOA INK, l’artiste concerné et quelques fois consterné par le monde qui nous entoure.

20211128_14340120211128_152035IMG-20211128-WA0096IMG-20211128-WA006020211128_161856

Qu’avons nous bu au cours de cette édition ?  Des cuvées que nous avons eu plaisir à retrouver, d’autres que nous avons découvertes et puis celles qui ont souffert de notre indifférence. Comme il n’y a rien de plus subjectif que d’apprécier ou non un vin, il s’agira de poursuivre cet article de la première personne du pluriel à celle du singulier.

Je ne connaissais ni le nom du domaine, ni le vigneron. Je n’avais jamais goûté ses vins et je suis très heureux que cette lacune ait été comblée ce jour.

20211128_134311IMG-20211128-WA0047IMG-20211128-WA0046IMG-20211128-WA0045

Domaine des Vignes Rouges – Raphaël Dubois – St Cézaire de Gauzignan – AB esprit « nature » – 3 cuvées à la dégustation : Les compagnons blancs 2020 (100% chardonnay 8 €), Clémence Rouge 2019 (carignan, grenache, cabernet Sauvignon, alicante 9 €) et Aphyllantes rouge 2019 (syrah, carignan, grenache, alicante, élevé en barrique, 10 €).

Vigneron depuis 2008, avec 6 hectares de vignes, Raphaël  cultive maintenant  selon les principes de la biodynamie. Il vinifie de plus en plus naturellement en limitant l’usage de sulfites. Il propose des vins « natures » qui ne s’annoncent pas. Il préfère poursuivre sereinement son chemin de vigneron « écolo »,  sans se soucier des tendances du moment. Il y a un certain temps, nombreux étaient ceux qui ne voulaient pas de son vin, il reste maintenant fidèle à ceux qui avaient compris avant les autres l’intérêt d’une viticulture propre pour préserver au mieux l’environnement mais aussi pour proposer des vins de qualité. Le bonhomme est sympa et ses vins sont bons, fruités, expressifs et ronds. Les quilles sont proposées au juste prix, ce qui ajoute à l’intérêt porté. Le domaine des vignes rouges tient son nom des feuilles des vignes d’alicante qui rougissent l’automne venu. Beau spectacle naturel ! 20211128_12405920211128_12510220211128_12422320211128_124702 Ici au domaine de Berguerolles, le paysage permet aussi largement de s’émerveiller et d’autres cuvées que celles de Raphaël Dubois ont réussi à me séduire.

IMG-20211128-WA0058IMG-20211128-WA0057 Le Mazelet dont le totem est un sanglier et qui propose un 100% grenache en 2020(14€). C’est très bon, bien équilibré, gourmand à souhait. Ronald, réboussier de la première heure, a fait de cette cuvée son chouchou, « c’est comme les enfants, on les aime tous et on en préfère un ! » Un panier de fraises et framboises écrasées, une structure fluide, 14% d’alcool. Délicieux AB!

IMG-20211128-WA0056

Autre confirmation, Julien Pibarot, Mas des Manhans et sa cuvée en rouge,  Orlaya 2019 (cinsault, syrah, merlot, 8€). Un label AB, pas de sulfites ajoutés mais pas de levures indigènes. C’est bon, c’est original, avec des arômes empyreumatiques un peu inexpliqués. Une invitation est lancée à Monoblet !

IMG-20211128-WA0023IMG-20211128-WA0081J’aimerais nommer aussi 2 blancs que j’ai particulièrement apprécier : Les Six 2020 (8,5€), du domaine de Sainte Octime et le papillon 2019 (19€) du domaine des Luces, tous les deux en conversion AB. La labellisation est pour les prochains millésimes. Merci pour ces jus ! IMG-20211128-WA0094

Cette journée aurait été  bien fade sans les amis. Et le « je » redevient « nous » pour que la réussite soit parfaite. Avec la fraîcheur de l’air, la chaleur humaine était de mise.

20211128_161342IMG-20211128-WA0054IMG-20211128-WA0071IMG-20211128-WA0010IMG-20211128-WA0082

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans oenotourisme

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Félix et Chloé, 2003

A l’écoute : Félix, c’est le nom de la cuvée du domaine du Bois de Boursan. Ch…