Accueil Bio BIM à Vallabrix : Festival des vins « natures »

BIM à Vallabrix : Festival des vins « natures »

0
0
1,240
20180721_201120 (2)

20180721_184407 Bienvenue à Vallabrix, petit Village Gaulois, heu … Gardois où règnent calme et volupté quand…

BIM !

20180721_204140

Une horde d’assoiffés s’attroupe autour d’une « line up » de plus de 30 vignerons respectueux de leurs vignes et de leurs clients : Bio, Biodynamie, nature. 2 jours de festival autour du vin : projections, dégustations et concerts au programme.

C’est ça les fées 20180721_193638 Heu… l’effet « BIM ».

Pour la troisième année consécutive, le vin sans pesticide est à la fête, ceci dans une ambiance chaleureuse et, pour ce samedi, arrosée. Mais pour notre première, nous avons eu l’instinct d’arriver juste après l’orage qui arrosa de nombreux faiseurs de vins. Un verre de dégustation sérigraphié à la main et 2 badges très sympas accrochés à la chemise (ceci pour 5€), nous voici partis pour une dégustation dont je me souviendrai longtemps.

20180721_193810Évidemment, il a fallu faire des choix et des impasses malgré notre large soif et notre curiosité naturelle. Cette frustration nous permettra de revenir pour la 4ème édition. Voici ce que j’en retiens en plus du souvenir « d’une putain de bonne soirée ».

Les déjà connus, déjà bus mais toujours aussi sympas :

Les affranchis d’Agarrus (100% grenache) et le mouton noir d’Arias (100% carignan). Les yeux fermés et accessibles à toutes les bourses.

Les « sympas, je vais enfin pouvoir goûter » : 

Michal Clotaire pour deux Beaujolais villages : très jolis gamays. La cuvée Napoléon est ronde et racée, les vignes centenaires donnant à l’autre cuvée précision et droiture entre 10 et 15€.

Domaine Fond Cyprès, terroir des Corbières la cuvée est en vin de France: Cyprès de toi, un vin à la fois fluide et généreux pour 10€, jeux de mots et illustration inclus dans le prix. C’est dans ma cave ! 

20180722_222542

Les étoiles gardoises montantes : 

Les frères souliers, comme des artistes, n’ont rien à vendre mais ils sont là pour faire découvrir leurs vins et leurs passions. Une mention particulière pour la cuvée « coulure » (100 % grenache), ronde, concentrée avec une belle trame acide qui est née suite à un « accident », une coulure, qui correspond à la chute des fleurs ou des jeunes raisins.

20180721_195541

Le domaine « inebriati » qui ne correspond pas, comme je le croyais, au nom du viticulteur mais qui signifie « en état d’ébriété », ce qui peut expliquer les noms très originaux des différentes cuvées. Sur le terroir du Pic saint Loup, des rouges charmeurs et équilibrés dont le pur Syrah « THYA ». Une mention particulière pour le blanc « OREA » issu de terret bourret. 

20180721_201612

Les grands noms et le futur grand

Un de Provence : Henri Milan. On tutoie le sommet. Alors Merci à un viticulteur si connu et reconnu de permettre la dégustation de ses jus aussi simplement et généreusement. Ce fut nous rendre un grand, et si j’osais, un libre service . 2 belles cuvées, Le papillon rouge, sans soufre ajouté, délicieux, croquant et fruité et SX (pour Sebastien Xavier, maître de chai du domaine), pur Grenache presque surmaturé qui gagne en puissance et en arômes plus complexes. Entre 20 et 30 €.

 20180721_211413

Un de Loire : Domaine Mosse et son chenin. Une tuerie ! Un blanc, cuvée initiale BB, nom de la parcelle Bonnes Blanches ( et pas BB, l’autre). On retrouve toute la typicité du chenin concentrée dans un verre. Évidemment, c’est très fruité et on perçoit du coing. Il est aussi très long en bouche. Superbe ! Seul bémol, son prix… Je l’aurai un jour, je l’aurai…

Et enfin, lui ! Antoine Lienhardt.

20180721_213547 (4)

Celui qui est responsable de ça !

20180721_205532

Un personnage, savant mélange d’humour, d’ironie, mais aussi de tendresse quand il parle de son grand-père. Une personnalité qui sait en donner à ses vins. Côte de Nuits Village, Nuits saint Georges, des Bourgognes, aussi bons les uns que les autres, d’une finesse inouïe, du pinot noir pur,élevé et vinifié dans un esprit biodynamique, qui donne fruits noirs mûrs et poivre.

Et puis on va mettre à l’honneur ce vin très expressif !

20180722_23402220180722_234036 (2)

Avec pour commentaire la définition du Larousse : Emphase : Exagération pompeuse dans le ton, le geste, dans les termes employés ; enflure, grandiloquence. Un si grand plaisir et un si bon moment que cela justifie son prix.

Il est tard non ? Un dernier petit verre pour remercier et féliciter les organisateurs de ce festival.

Et BIM !

20180721_220346 (2)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par La tête dans le cru
Charger d'autres écrits dans Bio

Laisser un commentaire

Consulter aussi

BD: Un grand Bourgogne oublié…

Dans les allées d’une grande librairie se présente un ouvrage qui réunit 2 de mes pl…