Accueil Le vin de la semaine Mes vins du mois de février

Mes vins du mois de février

0
0
223
20180217_192621

20180128_22022020180217_18370020180217_183534

La découverte d’ « un coin sur Terre ».

Un couple à la barre de la propriété et un projet collaboratif pour faire du vin en respectant le terroir et ceux qui le boivent. Une intuition et une sensation sans sulfites ajoutés. Voici de quoi se faire plaisir. Buvez la première cuvée à l’apéro pour son fruité et sa souplesse, la seconde autour de tapas ou de plats conviviaux pour sa gourmandise et sa rondeur. C’est délicieux de constater que les grès de Vauvert sont capables de donner des vins aussi élégants. Que la nature est belle quand elle est respectée ! A recommander … Intuition autour de 9€ et sensation autour de 15€. Je n’avais pas pris la peine de rencontrer ses vignerons au salon des vins de Souvignargues, je le regrette. Ce n’est que partie remise.

                                 20180217_18385620180204_225215

Un grand Bourgogne

Ceci est une photo du vin le plus cher qu’il m’ait été donné de boire au cours de ma vie de buveur (autour de 100€ sur les sites du web). Évidemment un grand merci à Caro et Christophe pour cette générosité. Évidemment je l’ai trouvé très bon avant de connaître son prix, même si ma culture pouvait me donner une idée de la valeur marchande de cette bouteille. Alors comment décrire cette pépite ? On est sur un vin plein, aux notes de cerise, de sous bois et d’épices. La bouche est soyeuse, les tanins fins et la finale longue et savoureuse. Chaque gorgée appelle aussi le « cérébral », on réfléchit, on cherche et on trouve le plaisir et l’élégance. 

20180217_18392420180204_154637

Un grand Bordeaux

Attention, les grands vins sont de sortie. On part pour le classicisme avec ce beau Saint Emilion Grand cru, affiné par le temps. Déjà 14 ans pour ce « Grand Mayne » qui exprime du cassis, de la réglisse, du moka. En bouche, le vin est assez charpenté mais tellement facile à boire. Équilibré, long, il a su accompagné une fondue bourguignonne ce qui est un comble pour un Bordeaux. Merci à ceux qui ont su garder cette bouteille tant d’années pour nous permettre de la boire, un dimanche. C’est aussi ça le vin, ça participe à faire des souvenirs.

                                              

20180217_19224220180217_19220220180217_192314

un BBB : un Bib, Bio et Bon

Domaine de l’Escattes : parce qu’il faut essayer de trouver un bon jus, agréable, fruité, pas très cher, sans pesticide… Le voilà, autour de 20€ les 5 litres… Un vin qui goûte le raisin, pour les petites soifs sans prise de tête.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par La tête dans le cru
Charger d'autres écrits dans Le vin de la semaine

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Clos du Lucquier – 2011

Le Clos du Lucquier – 2011 AOP Languedoc – Terrasses du Larzac rouge – 1…