Accueil Vinoculture musicovin Le vin de l’assassin – Baudelaire cover Seizair

Le vin de l’assassin – Baudelaire cover Seizair

1,285
il_570xN.1091361415_7sio (3)

il_570xN.1091361415_7sio (3)

 Le vin de l’assassin

Ma femme est morte, je suis libre !
Je puis donc boire tout mon soûl.
Lorsque je rentrais sans un sou,
Ses cris me déchiraient la fibre.

Autant qu’un roi je suis heureux ;
L’air est pur, le ciel admirable…
Nous avions un été semblable
Lorsque j’en devins amoureux !

L’horrible soif qui me déchire
Aurait besoin pour s’assouvir
D’autant de vin qu’en peut tenir
Son tombeau ; ce n’est pas peu dire :

Me voilà libre et solitaire !
Je serai ce soir ivre mort ;
Alors, sans peur et sans remord,
Je me coucherai sur la terre.

Au nom des serments de tendresse,
Dont rien ne peut nous délier,
Et pour nous réconcilier
Comme au beau temps de notre ivresse,

J’implorai d’elle un rendez-vous,
Le soir, sur une route obscure.
Elle y vint ! – folle créature !
Nous sommes tous plus ou moins fous !

Elle était encore jolie,
Quoique bien fatiguée ! et moi,
Je l’aimais trop ! voilà pourquoi
Je lui dis : Sors de cette vie !

Me voilà libre et solitaire !
Je serai ce soir ivre mort ;

Alors, sans peur et sans remord,
Je me coucherai sur la terre,

Me voilà libre et solitaire !
Je serai ce soir ivre mort ;
Alors, sans peur et sans remord,
Je me coucherai sur la terre,

Et je dormirai comme un chien !
Je serai ce soir ivre mort
Je m’en moque comme un Dieu
Je me coucherai sur la Terre

Me voilà libre et solitaire !
Je serai ce soir ivre mort ;
Alors, sans peur et sans remord,
Je me coucherai sur la terre,

A écouter en dégustant un ou plusieurs verres de 20160112_192023 avec ou sans sa femme.

Charger d'autres articles liés
  • 20220626_224344(4)

    Electrowine !

    C’est au milieu de divers artistes amateurs éclairés et professionnels, dans le cadr…
  • bougies-en-co-te-de-beaune

    Les bougies

      Il fait froid, même très froid, en avril, ne te découvre pas. Pour la deuxième anné…
  • VID-20211105-WA0018_Trim_Moment(2)

    Te souviens-tu ?

    Te souviens-tu  [J’m’en souviens pas !] de ta première gorgée de vin ? Te souviens-tu  [J’…
Charger d'autres écrits dans musicovin

2 Commentaires

  1. lo

    19 décembre 2016 à 20 h 44 min

    si t’es heureux ainsi : ta femme à toi te dit : t’as qu’à aller dormir chez ta mère !!!!!!!!! » :-)

    Répondre

  2. Vincent

    20 décembre 2016 à 6 h 58 min

    J’adore! Manu tu peux venir dormir à la maison avec ta bouteille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Domaine des vignes rouges – Aphyllantes 2019

Domaine des vignes rouges – Aphyllantes 2019 Le vent souffle sur les vignes à Saint Cézair…